Charente-Maritime - Vendée - Deux-Sèvres - Distanciel
| |

Un Noël éthique et responsable

Un Noël éthique et responsable

27 novembre 2022
Consommation responsable, Désencombrement - Rangement, Environnement, Tri - Recyclage

Chaque année l’approche de Noël et la préparation des fêtes de fin d’année est pour beaucoup synonyme de stress, pression, fatigue et de charge mentale intense…

Se recentrer sur l’esprit de Noël

Noël est la fête chrétienne qui célèbre la Nativité, la célébration qui rappelle la naissance du Christ. La fête de Noël vient peu de temps après le solstice d’hiver auquel elle est associée. C’est une fête largement païenne aujourd’hui, à l’occasion de laquelle les familles se réunissent autour d’un bon repas et procèdent au partage de cadeaux autour d’un sapin.

Noël c’est un état d’esprit ! Être dans l’esprit de Noël, c’est vivre cette ambiance un peu magique qui est composée d’une multitude de petites choses : décorations, lumières, moments et intentions, partage en famille ou avec des amis.

Voici quelques conseils pour redonner du sens, pour un Noël plus éthique et responsable.

Sapin de noël naturel ou artificiel, quel est le plus écologique ? Lequel choisir ?

“Un foyer français sur quatre a acheté un sapin de Noël en 2017, selon l’institut d’études Kantar TNS, soit sept millions de sapins écoulés par an. Il s’agit dans 84% de sapins naturels, contre 16% d’arbres artificiels. Mais est-il bien raisonnable de couper un arbre qui a mis entre 9 et 14 ans à pousser pour le conserver à peine quelques semaines dans un appartement, une maison ? L’option sapin artificiel, qui se conserve plusieurs années, n’est-elle pas la plus durable ?

Les sapins artificiels ont pourtant un bilan carbone moins favorable, ils sont fabriqués à partir de dérivés de pétrole et ne sont donc pas plus écologiques. Une étude québécoise de 2009 a comparé le cycle de vie d’un sapin naturel faisant 150 km de transport et d’un sapin artificiel fabriqué en Chine et conservé six ans. Le bilan est largement favorable au sapin naturel, avec 3,1 kg de CO2 émis contre 8,1 kg de CO2 par an pour le deuxième. Il faudrait donc garder son sapin artificiel près de 20 ans pour que son bilan carbone devienne favorable. En effet, le sapin naturel stocke le CO2 lors de sa croissance et peut être recyclé facilement.

Le “Nordman”, qui représente 75% des ventes, provient lui plus souvent de forêts européennes (Danemark ou Finlande) ; le transport alourdit son bilan carbone. Il est donc préférable de privilégier un sapin qui a grandi en France.”

Pour les adeptes du sapin artificiel, formule plus économique, qui évite de réinvestir chaque année dans un nouveau sapin, il est préférable d’éviter les sapins fabriqués en Chine et de privilégier une fabrication en France ou dans l’Union Européenne.

(Source : Article Futura)

Décorations de Noël

  • Limiter les décorations électriques, ou les utiliser sur un temps restreint,
  • Favoriser le réutilisable, les décorations intemporelles,
  • Eviter le plastique, privilégier le bois et les matières naturelles : branches mortes en forêt, pommes de pin…,
  • Chaque année faire du tri afin de se séparer du superflu, de ce qui est abîmé…
  • Prévoir une ou deux caisses ou tout doit rentrer,
  • Ne pas racheter chaque année en fonction des tendances et des bons plans.

Avant tout achat, dont celui des décorations de Noël, repenser à la méthode BISOU, pour une consommation plus responsable :

B comme “besoin”
A quel besoin cet achat répond-il chez moi ?

I comme “immédiat”
Ai-je besoin de cet objet tout de suite ?

S comme “semblable”
Ai-je déjà un objet similaire qui pourrait faire l’affaire ?

O comme “origine”
Quelle est l’origine de ce produit (géographique, conditions de fabrication) ?

U comme “utile”
A quoi va me servir cet objet ?

Ce sont les 5 questions à se poser avant tout achat, pour acheter en conscience et éviter la surconsommation.

Emballage des cadeaux

Privilégiez des emballages recyclables :

  • Papiers cadeaux que vous pourrez réutiliser,
  • Papiers cadeaux qui pourront être recyclés (papiers recyclables, non brillants…),
  • Adoptez la technique japonaise du furoshiki qui consiste à emballer les cadeaux à l’aide d’un tissu qui peut être réutilisé.

Diminuer la liste des cadeaux inutiles et couteux qui encombrent les intérieurs

Selon l’étude de Noël Kantar pour eBay de décembre 2020 :

  • 363 millions d’euros seraient dépensés pour les cadeaux non désirés.
  • 1 Français sur 3 a été déçu par au moins 1 cadeau l’année dernière.
  • 7,3 millions de Français prévoient de revendre leurs cadeaux de Noël, soit 18% des français.

Cette coutume ne semble pas être inscrite dans la même mesure chez nos voisins Européens puisque seulement 7 % des Italiens et Espagnols la pratique.

Quelques propositions pour limiter le nombre de cadeaux et le gaspillage et redonner du sens…

  • Se mettre d’accord en famille ou avec les amis sur les intentions de chacun avant les fêtes, mais aussi les capacités financières de chacun. Il peut y avoir des disparités dans certaines familles. En se mettant d’accord sur un budget, cela peut éviter des tensions, voire des situations de gêne…
  • Pour les adultes, limiter à un cadeau par adulte ou couple. Pour cela, constituer « une pioche » dans laquelle seront inscrit les prénoms de chacun ou chaque couple. Chacun piochera le ou les prénoms de celui ou ceux (s’il s’agit d’un couple) à qui il fera un cadeau.
  • Il n’est pas obligatoire de se faire des cadeaux entre adultes. Privilégier le moment et le repas partagé ou chacun apporte un plat…
  • Privilégier des cadeaux de seconde main.
  • Pensez à des cadeaux DIY (Do It Yourself) pour épater sans se ruiner (marque-pages, cadres ou calendriers photos, bijoux…).
  • Privilégier les cadeaux immatériels favorisant les moments de partage : restaurant, spectacle, concert, parc d’attraction, spa, atelier culinaire…

Les cadeaux des enfants

A Noël, les enfants se retrouvent bien souvent inondés de cadeaux, dont certains qui ne servent pas plus de deux fois avant d’être mis dans un coin de leur chambre et oubliés. A cela s’ajoute le fait que trouver des idées de présents n’est pas toujours simple.

Afin de ne pas se laisser envahir, chaque année, il est bon de procéder au tri des jeux et jouets des enfants après la rentrée et avant Noël. Afin de libérer les placards et chambres encombrés, voir les jouets qui peuvent être :

  • donnés à des proches,
  • donnés à :
    – des associations locales,
    – recyclerie « La belle affaire » à Aytré,
    – initiatives locales de réemploi, CCAS : Zone de gratuité spéciale « jeux pour enfants » à Puilboreau le 3 décembre 2022 (Maison du Puilborain).
    rejoué (atelier d’inclusion qui donne une seconde vie aux jouets),
  • revendus (vide-greniers, bourses aux jouets, de puériculture, internet…)

Quelques conseils pour éviter cette profusion de cadeaux : réduire le matériel pour privilégier des moments de partage ou de découverte.

  • Privilégier les cadeaux groupés, associer plusieurs personnes à l’achat d’un cadeau permet de réduire le budget et de limiter le nombre de cadeaux.
  • Penser aux cadeaux d’expériences: activités, stages, ateliers (cuisine, loisirs créatifs…).
  • « Bon pour… » : Chacun propose un moment de partage à deux (restaurant, goûter, visite, bowling, cinéma…).

  • Offrir un abonnement: magazine, ludothèque…
  • Appliquer la règle anglaise des 4 cadeaux :
    Depuis quelques années, au Royaume-Uni, une nouvelle tendance a vu le jour concernant les cadeaux de Noël. Ces 4 cadeaux se répartissent comme suit :
    – 1 cadeau provient de liste faite par l’enfant.
    – 1 cadeau est un objet dont l’enfant a besoin.
    – 1 cadeau est un vêtement, un accessoire que l’enfant pourra porter.
    – 1 cadeau est un livre.

Certains parents remplacent l’un de ces cadeaux par un moment à partager avec l’enfant, une sortie, par exemple.

La règle des quatre cadeaux peut sembler restrictive, mais elle est aussi flexible. A chacun de l’adapter en fonction de ses moyens et de ce dont ses enfants ont besoin. Certains parents ajoutent un cinquième cadeau : une petite friandise, une boîte de chocolats…

Cette nouvelle tendance permet de redonner tout son sens aux cadeaux, à la joie de découvrir ce qui se cache dans l’emballage, sans excès. Submerger les enfants de jouets ne les rendent pas plus heureux. Cette méthode permet également de limiter la surconsommation et l’encombrement !


Les préoccupations environnementales et la société dans laquelle nous vivons nous invitent à repenser nos modèles de consommation : nous tourner vers l’essentiel, les circuits-courts, la consommation responsable respectueuse de l’environnement, le tri, le recyclage…

Avec Harmonie Intérieurs, je vous vous apporte une méthodologie et des conseils adaptés à vos besoins dans le cadre de deux prestations : Conseil ou Accompagnement.

Contactez-moi, pour une visite diagnostic gratuite !

Partager cet article :